Archives mensuelles : mars 2014

RSMA

insigne4rsmaPresque toutes les semaines, le mardi ou le jeudi, je me rends à la caserne Lambert au Barachois. J’interviens lors des JDC (Journée de Défense Citoyenne), pour proposer un accompagnement vers l’insertion socioprofessionnel avec une association de l’Université de la Réunion.

Lors de ces journées, les jeunes de 18 à 25 ans se voient proposer des formations avec le RSMA (Régiment du Service militaire adapté) dans plus de 20 branches différentes. Sous le régime militaire, tenue, horaire, entraînement, vie de groupe, l’objectif est le suivant :

 « Ce projet éducatif vise à former un citoyen responsable et actif, c’est-à-dire une personne dynamique et autonome ayant confiance en elle, capable de discerner avant de décider pour enfin agir ».

 Ce projet mis en place il y a plus de 50 ans vise les jeunes en situation de décrochage scolaire, ceux sortis de l’école sans diplôme afin de leur donner des bases pour pouvoir en société, leur permettre de se former et pour certains de s’engager (30% des formations sont militaires les autres sont professionnelles).

 Le RSMA est présent uniquement dans les départements et territoires d’outremer (DOM-TOM) avec 6 régiments dont 2 dans la zone Océan Indien : Le RSMA-R à la Réunion et le GSMA à Mayotte.gal-1551893

 En 2012, le RSMA a formé 5000 jeunes, son objectif 2014 en former 6000. On peut saluer cette initiative, qui en plus des savoirs de base, s’attarde sur un point essentiel pour vivre en société le savoir être avec une devise claire : «  la réussite par l’effort est le travail ! ».

Publicités
Catégories : Faits de société | Poster un commentaire

Mahaveli

lo mahavéli

Non ce n’est pas le nom d’une personne ! Il est né en 2002 sous l’influence de 2 personnes : L’un, Expédit Vienne, a choisi son nom, l’autre, Guy Pignolet, l’a dessiné. Vous l’avez certainement déjà vu flotter dans le vent. Il est devenu le symbole de la Réunion, c’est, c’est : le drapeau réunionnais.

Son nom est la contraction de 2 mots « mahavel » qui signifie en malgache « le beau pays », et de « Veli » qui dans la culture tamoule évoque l’étoile du matin Ainsi Mahaveli serait l’étoile qui guide vers notre beau pays.

Au début, il fut rejeté. En effet, il pouvait symboliser une demande d’indépendance, il fut donc rejeter. Depuis, l’heure n’est plus à la sécession, mais à la revendication identitaire. On le voit partout, il est adopté dans les milieux sportifs, dans les milieux culturels et surtout on le voit sur une pièce de 10 euros suite à un tirage limité demandé par l’union européenne.

La Réunion a son symbole à présent et beaucoup voudraient le voir flotter au-dessus des mairies et autres conseils général et régional. L’ARV (Association Réunionnaise de Vexillologie (étude de la signification des drapeaux)) milite d’ailleurs dans ce sens et a adressé une lettre dans ce sens à tous les candidats aux élections municipales. Affaire à suivre…

1073984_424345344367793_540525312_o

Pour aller plus loin: 

(Merci à l’ARV pour son autorisation de diffusion)

(2 premières images libres de droit Wikipédia)

Catégories : Culture | Poster un commentaire

Ozone vs UV

anti_uvDepuis quelques jours déjà, il fait chaud, très chaud, on peut même dire que l’on cuit. On cuit d’ailleurs dans tous les sens du terme : la température élevée (une pensée pour nos compatriotes de l’Ouest de l’île !), mais également la puissance des rayons UV (ultraviolet).

Il faut dire que la situation géographique de La Réunion est assez particulière. En effet, nous recevons ces rayons de plein fouet, puisque ces derniers sont perpendiculaires avec notre zone géographique, de ce fait le chemin qu’ils parcourent jusqu’à nous est beaucoup plus court, donc leur intensité beaucoup plus forte.

Ensuite, il faut savoir que l’ozone, cette couche qui est censée nous protéger des UV, se forment sous les tropiques, au-dessus de nos têtes, cependant elle est dispersée par les vents atmosphériques qui la poussent en direction des pôles. Selon les physiciens du LACy (Laboratoire de l’atmosphère et des Cyclones), la perte d’1% de l’ozone entraîne 2% de rayonnement UV en plus.

Maintenant que nous sommes au courant de tout cela, il faut se poser la question suivante : « comment se protéger ? ». Là, je pense à toutes ces personnes qui attendent les bus sans avoir un abri pour se mettre à l’ombre, je pense à certaines écoles qui n’ont pas un préau assez large pour pouvoir ombrager tous les élèves, et surtout, surtout aux travailleurs des BTP (bâtiment et travaux publics). Il faut ne pas perdre de vue les dangers que les UV représentent, notamment le cancer de la peau !

A titre indicatif :

Capture

(Site Wikipédia)

Maintenant comparons avec les mesures de l’indice UV à La Réunion:

soleil-10

(Image du site Clicanoo)

Catégories : Nature, Faune et Flore | Poster un commentaire

Métier lontan

Chaque époque est marquée par un ensemble de métiers qui correspond aux besoins quotidiens des habitants. La Réunion a elle aussi connu ce genre de métiers, que l’on appelle ici « métié lontan », et qui ont marqué des générations de Réunionnais.

  img351_1173070910     img450_1173071078

Parmi ces métiers, il y a le « Kwafèr barbyé », un lieu incontournable de l’époque durant laquelle beaucoup n’avaient pas de rasoirs et venaient se faire coquet. C’était également un lieu de rencontre pour tout ceux qui voulaient se mettre à jour des « La-dit, La fait » (les commérages).

imagesOn trouvait aussi l’incontournable « tayèr pilon » que l’on retrouve dans toute cuisine créole qui se respecte. Le tailleur devait descendre à la rivière, récupérer un « galet », puis passer sa journée à creuser avec un ciseau la roche jusqu’à obtenir un trou assez profond. Une fois terminé, il devait trouver le « kalou », qui servira à broyer les épices, le piment, etc.

 Il y avait aussi le « bazardié », (un vrai service à domicile) qui vous livrait à domicile ou qui passait dans les villages. Il vendait de tout : que ce soit les fruits et les légumes, mais aussi des vêtements. Toujours dans les services à la personne, si l’on peut dire, il y avait le « sartyé », qui, avec sa charrette, rendait beaucoup de services pour le transport de marchandises, de la canne et les déménagements, par la force de ses bœufs.

img488_1173070396

Plus récemment, et pour le coup vraiment quelque chose que j’aurais aimé connaître (c’est un appel à quiconque aurait cette merveilleuse idée !!!) le chauffeur de « cars courant d’air  » qui circulaient dans les hauts au grand air, un vrai bonheur. J’ai d’ailleurs rencontré un « granmoun » qui à l’époque utilisait ces véhicules, et qui en expose quelquefois dans le phare de Sainte-Suzanne, et il m’a confirmé avec nostalgie, que les sensations étaient différentes et le plaisir autre. Mais bon je ne désespère pas !!!

an70_divers_b  DSC01142

Mais bon trêve de nostalgie, l’époque que l’on vit, a tout de même ses avantages, je peux vous communiquer le fond de mes pensées, alors que vous vous trouvez à des milliers de kilomètres !!!

Catégories : Culture | Poster un commentaire

Les Sourds avec un « S » majuscule (la suite)

Lors d’un précédent article, j’expliquais que mon travail était en lien avec le F.L.S, sans toutefois expliquer de quoi il s’agissait. En fait, je suis Assistant de Vie Scolaire, c’est-à-dire que je suis le lien entre l’élève que j’accompagne, en l’occurrence une lycéenne,  et le corps enseignant. Je l’aide donc à établir un lien avec l’enseignant, les autres élèves et le savoir.

fls lsf

Je dois traduire en langue des signes ce qui se dit et dans le même temps l’aider à acquérir des techniques (lecture labiale, échange sur papier,…) pour développer son autonomie.

Depuis la loi de 2005 concernant l’égalité des chances des handicapés, les élèves des écoles, des collèges et des lycées, peuvent être accompagnés pour faciliter leur intégration dans des classes qui  ne sont ni des C.L.I.S (Classe d’Inclusion Scolaire) ni des U.L.I.S (Unité Localisé pour l’Inclusion Scolaire).

Humour Sourd

Alors comment j’en suis arrivé à signé ? Quand j’étais petit, je me rendais en Algérie pour les grandes vacances. Là-bas, j’accompagnais ma tante qui était professeur pour les aveugles dans une école pour handicapés, où j’ai pu rencontrer et côtoyer des sourds. Bien sûr,  je ne signais pas, (et d’ailleurs je précise que la langue des signes est différente d’un pays à l’autre, cependant la langue des signes française est la même en Suisse, en Belgique, et dans quelques pays africains), mais cela m’a beaucoup influencé pour la suite, même si le chemin fut très long pour y arriver, mais c’est une autre histoire. J’ai donc appris à signer à la Réunion, dans le centre de l’I.R.E.F avec des formatrices Sourdes, ce qui fut enrichissant.

 Elles nous ont fait vivre des situations incroyables. Je me rappelle cette sortie au Chaudron. Nous ne devions pas parler et faire des achats en faisant semblant d’être Sourds, ce qui ne fut pas une mince affaire. Quelques insultes, un peu de mépris, mais dans l’ensemble beaucoup d’empathie et d’effort pour essayer de comprendre, et même des cadeaux (je n’en ai pas profité, il fallait bien faire l’exercice !). Rien de mieux pour comprendre, que de vivre leur réalité, une belle expérience !

Catégories : Culture | 2 Commentaires

La Réunion, un territoire occupé !

J’ai récemment lu sur le site zinfos974, que les personnes possédant un i-phone ne pouvaient bénéficier de certaines applications comme celles de Google par exemple. En effet pour l’opérateur, La Réunion n’est pas en France, mais en Afrique. Je me suis mis à réfléchir et à faire des recherches sur cette idée d’appartenance. Là, j’ai découvert qu’en 2004 l’Union Africaine, dans un rapport  (à la page 44) avait décrété que La Réunion était un territoire africain sous occupation étrangère ! Ce qui tous de même incroyable lorsque l’on sait que 54 états africains, sur les 55 qui existent sont membres.

(Image libre de droit Wikipédia)

C’est vrai que lorsque l’on essaie de situer La Réunion dans une catégorie, on a souvent des difficultés. Certes d’un point de vue géographique, l’île est située sur la même plaque tectonique que le continent africain. Au niveau administratif, en tant que département d’outremer (DOM), l’île est française. Au niveau de ses habitants, les origines sont multiples :

  • Des populations d’Afrique de l’Est, d’Afrique de l’Ouest, de Madagascar, et de France (L’épisode de l’esclavage).
  • Des populations d’Inde et de Chine (l’épisode de l’engagisme).
  • Des populations originaires des îles voisines : Madagascar, Les Comores, Mayotte et l’île Maurice.
  • Les programmes type ERASMUS, qui permettent à des étudiants du monde entier de venir étudier sur l’île.

Au niveau des langues, on retrouve le créole et le français, mais aussi le tamoul, le malgache, le mahorais, le comorien, le hakka, le cantonais, le gujarati, l’ourdou et l’arabe. On voit bien qu’il est difficile de se trancher. Alors, qu’en pensent les Réunionnais ?

Selon Laurent Médéa sociologue Réunionnais :

«La majorité des Réunionnais se prennent pas pour des Africains. Les Réunionnais sont Français… mais physiquement et physiologiquement, ils ne le sont pas! Ils se considèrent plus comme métisses, issus de l’océan Indien… Nous sommes dans une société transculturelle, où existe une créolisation culturelle et sociale qui fait que nous sommes « partout et nulle part » en même temps». (propos recueillis sur le site slateafrique.com)

Catégories : Faits de société | Poster un commentaire

Le gecko vert

(n’oubliez pas d’effectuer le petit test à la suite de la lecture de cet article en suivant ce lien)

J’étais il y a 2 semaines à Manapany dans le Sud de l’île, et j’ai croisé une de ces « bestioles ». Bon, il faut avouer que le gecko est beaucoup plus joli que le margouillat que l’on rencontre dans nos maisons. Sa jolie couleur verte donne à la forêt un côté jungle comme doit l’être une île dans les films. J’ai appris 2 choses ce jour là : Il existe 2 sortes de geckos à la Réunion, dont une menacée d’extinction. J’ai donc cherché à en savoir plus. Je suis tombé sur un site « pressecologie.com » qui publie un magazine très intéressant en ligne (voir le widget sur la marge à droite). Il y avait 2 articles que j’ai regroupé dans le scribd qui suit, et qui vous renseigneront plus que je ne peux le faire. Je vous propose, une fois que vous avez fini, de lire, de suivre le lien pour effectuer un test imprimable au format pdf.

Catégories : Nature, Faune et Flore | Poster un commentaire

Créez un site Web ou un blog gratuitement sur WordPress.com.