Case créole

L’un des premiers mots que l’on apprend arrivé à la Réunion, est le mot case : « Mi rent mon case », « mi sa va la case » (je rentre chez moi). Mais qu’est-ce donc qu’une case ?

C’est une maison en bois, recouverte de bardeaux (lattes en bois) ou de tôles avec une varangue. Celle-ci est ouverte aux vents et sert de lieu d’accueil pour les invités. La taille de ces cases dépend des moyens et de la taille de la famille. Si celle-ci s’élargit, on pourra agrandir la case. (voici quelques photos personnelles)

DSC05405 DSC05710

DSC05421

Pour pouvoir voir ce qui ce passe dans la rue sans être vu, certains construisent un guétali, une sorte de kiosque suspendu.

          

Le plus important étant bien sûr le jardin. Les réunionnais sont très attachés à la nature, à la terre et beaucoup d’habitants du Chaudron après avoir quitté leurs cases en tôle pour les logements sociaux en mal vécut cette séparation. On voit d’ailleurs aux abords des bâtiments des jardins potagers où les habitants tentent de maintenir cette relation avec la terre.

N’hésiter pas à regarder cette vidéo « Case créole de la Réunion« , du site du Centre Régional de Documentation Pédagogique (CRDP) de l’académie de la Réunion.

Egalement une vidéo de Nathalie et Paul Clodel qu’ils ont montée suite à une exposition sur le thème de la  case créole.

 

Publicités
Poster un commentaire

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

%d blogueurs aiment cette page :