Les Sourds avec un « S » majuscule

Aujourd’hui, je voudrais vous parler de mon métier. On verra en quoi il est en lien avec le FLE (Français Langue Etrangère).

Retranscritpion : « Bonjour, je m’appelle L A W O I R I, j’habite à la Réunion dans la ville de Saint-André »

Les signes employés (dans l’ordre d’apparition) : Bonjour, prénom, L, A, W, O, I, R, I, habiter, île de la Réunion, où?, ville, Saint-André.

Le français est la langue seconde dans plusieurs pays du monde. Cependant, il existe des français nés en France métropolitaine ou dans les DOM TOM de parents Français, pourtant le français n’est pas leur langue première, ce sont les Sourds nés de parents sourds ou évoluant dans un environnement ou la langue des signes est utilisée. (5% des Sourds seulement naissent dans une famille Sourde. Pour les autres beaucoup choisiront l’implant)

L’élève sourd lorsqu’il entre à l’école, ne maîtrise pas le français oral, mais maîtrise la LSF (Langue des Signes Française) à un niveau comparable à celui du français des entendants. La langue de travail autour de l’apprentissage de l’écrit sera la LSF et la didactique du français ressemblera à une didactique du français langue étrangère.

Concernant l’oral du français, comme pour les activités d’écoute ou de chant en musique, il est très important de faire attention de ne pas demander à l’élève quelque chose qu’il ne serait pas en mesure de faire. Toute activité autour de l’oral doit tenir compte du rapport que l’élève entretient avec sa parole orale et du sens que cela prend pour lui de s’exprimer oralement.

Après cette brève introduction, on peut se demander qu’est ce que la LSF ? Comment faire le lien entre la LSF et le français ? Quels problèmes la surdité entraîne-t-elle dans la vie de tous les jours ? Et pour finir, qu’en est-il de la situation à la Réunion ?

La Langue des Signes Française (LSF)

467px-Charles-Michel_de_L'ÉpéeTout d’abord un bref rappel historique. Les Sourds ont toujours communiqué par des signes, comme en témoigne le livre de Platon (philosophe grec), Cratyle, écrit il y a plus de 2500 ans, où Socrate dit :

« Si nous étions privés de langue et de voix,…, ne chercherions-nous pas à nous faire comprendre, comme les muets, au moyen des signes de la main, de la tête et de tout le corps ? ».

Au 18ème siècle, l’Abbé de l’épée, alors qu’il cherche à se protéger de la pluie, entre dans une maison. Là, il rencontre 2 jumelles Sourdes qui communiquent entre elles par un langage qu’elles ont développées. Il décide de créer un langage gestuel. L’histoire se poursuit est ce langage va faire émerger petit à petit une culture Sourde, que partage des milliers de Sourds. En 1880, le Congrès de Milan va décréter, avec 163 voix contre 1, le seul Sourd du congrès, l’interdiction de la LSF. Celle-ci est interdite au profit de l’oralisation (parler plutôt que d’utiliser les gestes). Les écoles de langue des signes sont fermées et les enseignants renvoyés.

Il faut attendre 1991,  pour que la langue des signes soit de nouveau autorisée dans les écoles, et 2005 pour qu’elle soit reconnue comme langue officielle.

Alors la langue des signes c’est quoi ?

431px-Alphabet_LSFAlors que toutes les langues du monde se construisent de manière linéaire, avec des noms, des verbes, des compléments, des indicateurs de temps, la LSF est une langue spatiale. Elle n’utilise pas les sons, mais la main (configuration, orientation, emplacement par rapport au corps, mouvement) et le plus important l’expression du visage.

Le Sourd construit donc ses phrases à la manière d’un metteur en scène : Il plante son décor, fait entrer en scène les personnages, joue l’action, et la scène prend vie.

La LSF est une langue très structurée, puisqu’elle a son propre alphabet, sa grammaire, sa syntaxe et un vocabulaire qui couvre tous les domaines. Il faut aussi souligner que l’expression du visage donne aux adjectifs notamment, une infinité de nuance que l’on ne trouve pas dans les langues.

Le vocabulaire est très imagé, basé sur les formes, l’histoire, le bon sens, … Les mots ont même une étymologie. On retrouve comme spécificité de la LSF, le transfert où celui qui signe joue le rôle des personnages dont il parle. Il peut ainsi faire plusieurs personnages à la fois, ce qui nécessite une très bonne gestion de l’espace.

La LSF, n’est pas internationale, mais là où il faut au moins un an pour un entendants pour apprendre et se faire comprendre dans une autre langue, un Sourd mettra 15 jours maximum à s’adapter à la langue des signes locale.

Comme toutes les autres langues, elle a ses variantes régionales.

Comment faire le lien entre la LSF et le français ?

Pour apprendre le français à l’oral (oui les sourds parlent !), les Sourds font de nombreuses séances d’orthophonie pour apprendre à prononcer les sons et maîtriser le volume de leur voix. Pour l’écrit, ils suivent des cours similaires aux entendants, mais ils utilisent ce que l’on appelle le « français signé ». Il s’agit d’utiliser les signes de la LSF, mais avec la syntaxe du français, ainsi le cours de français peut leur être donné en LSF. (Je ne parle pas ici des Sourds qui portent un appareil)

Quels problèmes dans la vie de tous les jours ?

Les sourds peuvent tout faire sauf entendre ! Cependant, pour tout ce qui touche à la communication, cela devient compliqué. Pour faire face, ils vont utiliser un interprète, lire sur les lèvres, passer par l’écrit. Avec les moyens actuels de communication, les Sourds peuvent communiquer via internet, les SMS (message téléphonique), les interfaces de communication.

Si vous devez appeler un Sourd, n’hésitez pas à lui taper sur l’épaule, à allumer et éteindre la lumière, à taper sur le sol pour émettre des vibrations. Quand vous leur parlez, répétez plusieurs fois s’il le faut, articulez sans exagérer, utilisez les mimes et surtout, ne lui tournez jamais le dos !!!

Un autre problème concernant les Sourds, est celui lié à l’illettrisme, qui touche plus de la moitié des Sourds.

La situation à la Réunion ?

Il y a plus de 34 000 déficients auditifs sur l’île, dont plus de la moitié n’entendent quasiment pas (oui il y a des degrés de surdité). En métropole, il y en plus de 5 millions, dont un tiers qui n’entendent quasiment rien. Il existe un centre qui gère le handicap sensoriel qui s’appelle La Ressource. Il y a également 2 centres pour apprendre la LSF, l’IREF et la LSFR, qui se trouvent tous deux sur Saint-Denis dans le Nord de l’île. Beaucoup d’élèves sont scolarisés avec des entendants et sont généralement accompagnés d’AVS (assistant de vie scolaire) : mon métier durant la journée.

Au niveau de l’emploi, les Sourds sont généralement fortement touchés par le chômage, à la Réunion ils sont 65% de chômeurs, dont 38% ont moins de 20 ans.

chomage    illettrisme

(les chiffres viennent d’une enquête menée par l’Observatoire Régional de la Santé de La Réunion. Merci à l’ORS pour son autorisation de diffusion)

Quelques points culturels pour finir :

  • Les Sourds en plus d’avoir leur prénom ont un prénom signé (un signe qui les définit)
  • Les Sourds ne se considèrent pas comme handicapés, ils sont Sourds, c’est tout !
  • Les Sourds ont une culture qui leur est propre (pièces de théâtre, magazines (art ‘pi,…), poésies,
  • Les Sourds ont leurs expressions,
  • Les Sourds préfèrent qu’on les appelle Sourd (avec un « S » majuscules), plutôt que malentendant ou déficient auditif.

Réponse 1, réponse 2, réponse 3, réponse 4, réponse 5

(images libres de droit issues du site Wikipédia)

Publicités
Catégories : Culture | Poster un commentaire

Navigation des articles

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

%d blogueurs aiment cette page :